Quelles sont les différences entre une isolation acoustique et phonique ?

L’isolation phonique et l’isolation acoustique sont deux notions qui font toutefois l’objet d’une confusion alors que celles-ci ont une signification très différente. De plus, chacune d’elle répond à un besoin spécifique. Voici donc un panorama des différences entre ces deux types d’isolation.

Isolation acoustique : réduire la réverbération des ondes sonores à l’intérieure d’une pièce

Dès lors que les ondes sonores heurtent les surfaces dures d’une pièce, une partie de l’énergie acoustique issue de ce contact est réfléchie dans la pièce : le bruit. Cela étant dit, le niveau acoustique dans celle-ci s’accentuera. C’est alors dans l’optique d’optimiser l’acoustique d’une pièce où la résonance sonore est trop conséquente que l’isolation acoustique est indispensable, comme l’indique son nom bien sûr. En principe, une isolation acoustique est l’ensemble des méthodes permettant de traiter les ondes sonores absorbées et réfléchies à l’intérieur d’une pièce. Plus concrètement, elle permet de réduire la réverbération des bruits à l’intérieur d’une pièce tout en faisant en sorte à ce que celle-ci ne se propage pas dans le reste du bâtiment. Un isolant acoustique, à lui seul, peut contrôler le niveau de pression sonore d’une pièce tout en améliorant significativement le confort acoustique de celle-ci.

Isolation phonique : atténuer les bruits qui proviennent de l’extérieur d’une pièce

À la différence de l’isolation acoustique, l’isolation phonique, dans le secteur du BTP, est le type d’isolation qui consiste à placer des matériaux isolants dans le but d’atténuer, voire de supprimer, les nuisances sonores émanant, soit d’une autre pièce, soit de l’extérieur de bâtiment. Il convient de préciser que les sons polluants pouvant être traités dans le domaine de l’isolation phonique peuvent être aériens (intérieurs ou extérieurs) ou liés aux impacts (bruits d’impact ou bruits solidiens).

Par ailleurs, on compte aujourd’hui 2 lois qui régissent l’isolation phonique d’une habitation. Premièrement, il y a la loi « de masse » selon laquelle lorsqu’une paroi est lourde, celle-ci peut atténuer significativement la propagation des sons polluants et vice-versa. Deuxièmement, la loi « masse-ressort-masse » selon laquelle les ondes sonores se perdent dans les parois doublées entre lesquelles se trouve un matériau ressort.

Isolation phonique et acoustique : laquelle choisir ?

Si l’isolation phonique vise à atténuer les nuisances sonores qui émanent de l’extérieure d’une pièce à isoler, l’isolation acoustique, quant à elle, revient à limiter significativement le niveau ainsi que la réverbération des ondes sonores à l’intérieure d’une pièce. Ce qui signifie que l’une d’elles correspond à un besoin spécifique en termes d’isolation. Donc, avant de faire le choix entre l’isolation phonique et l’isolation acoustique, il importe de faire le point sur ses besoins réels. Par exemple, si dans la cuisine, les bruits de vaisselle et de chaises ou encore ceux qui sont émis par les équipements résonnent de manière conséquente, on a alors besoin d’un isolant acoustique. A contrario, si de sa chambre, on entend les bruits de la cuisine, l’isolation phonique s’impose directement.

Carrelage ou parquet: lequel choisir pour une salon ?
Idées d’aménagement design pour aménager sa salle de bains