Pourquoi faire appel à un architecte ?

L’Ordre des architectes publie sur son site web la liste exhaustive de ses membres. Les particuliers qui projettent de construire une maison ou d’aménager son appartement s’interrogent sur l’obligation de recours à un architecte.   La loi précise dans quelles conditions l’intervention d’un architecte est obligatoire. Mais, quoi qu’il en soit, l’intervention d’un professionnel dans la conception d’un plan de construction ou d’aménagement est un gage de qualité.

Une obligation selon le cas

La loi définit les termes et les conditions d’intervention d’un architecte dans un projet de construction ou de réhabilitation.  Les textes réglementaires précisent que le recours à un architecte n’est pas obligatoire pour un particulier qui désire effectuer une construction de moins de 150 mètres carrés de la surface plancher.  La surface plancher est la somme des surfaces habitables de la maison.

Dans deux cas, l’obligation du recours à un architecte est imposée par la loi. D’abord, lorsqu’un particulier projette une construction sur une surface plancher de plus 150 mètres carrés. Ou, lorsqu’un particulier envisage un travail d’extension (d’un étage ou d’une véranda) ramenant la surface plancher de la maison à plus de la mensuration fixée par le texte réglementaire.

Ensuite, si le particulier s’est constitué en société civile immobilière et projette de se lancer dans une construction, la SCI a l’obligation de faire appel à un architecte.

Pour obtenir des résultats personnalisés

Le recours à un architecte comporte des avantages. L’intervention de ce spécialiste limite voire élimine les défauts et évite les déceptions. En effet, un architecte peut fournir tous les conseils nécessaires pour optimiser la construction, selon le désir du commanditaire. Et, il produit un plan détaillé de la future construction en 3D et finalise ledit plan jusqu’à ce que le commanditaire soit satisfait. De plus, un architecte maîtrise les plans de construction de différents modèles de maison tels que la maison écologique ou bioclimatique.

Le plan arrêté et validé, l’architecte fournit aussi la quantité de matériaux nécessaires à la construction et la qualité requise. Il peut aussi, si le commanditaire le désire, suivre  le chantier en émettant des recommandations sur la mise en œuvre des plans architecturaux.

A la fin des travaux, lors de la réception technique de la bâtisse, l’architecte peut dresser un procès-verbal avec l’entreprise de construction en présence du commanditaire pour constater d’éventuels imperfections et défauts. Son avis dans le PV est obligatoire pour l’assureur si le commanditaire réclame un dommage — ouvrage.

Une éventuelle revente à bon prix assurée

Dans le cas d’une éventuelle revente, la mention maison d’architecte ou appartement d’architecte peut apporter une plus-value. En effet, l’intervention d’un architecte de la conception de la maison à sa réception est un gage de qualité. Les acheteurs les plus solvables s’intéressent effectivement à des maisons ou appartements de qualité garantie.

Pourquoi faire construire une maison neuve en Gironde ?
Quelles sont les points de vigilance des travaux de maçonnerie ?