Comment réussir à isoler des combles perdus ?

L’isolation des combles perdus vous permet non seulement de faire quelques économies en termes d’énergie, mais également d’apporter un confort thermique au sein de votre foyer. Un comble mal isolé est, en effet, à l’origine de 30 % de la totalité des fuites d’énergie d’un logement en saison hivernale et constitue la partie la plus exposée aux rayons solaires en saison estivale. À l’aide de ce guide, apprenez à bien isoler vos combles perdus pour réduire votre facturation de chauffage de façon considérable.

Adaptez l’isolation en fonction de l’usage des combles

Les travaux d’isolation dépendent de l’emploi du comble perdu : s’agit-il d’un comble non-habitable ou d’une surface aménageable ?

Isoler un comble inhabitable : si la zone non-habitable dispose d’une hauteur sous plafond trop basse, l’idéal est de l’isoler grâce à un isolant thermique à souffler. Ces types de combles étant généralement difficiles à accéder, il faut passer par une trappe de visite au plafond de l’habitat ou ôter une partie de la toiture pendant que l’on souffle mécaniquement la laine.

Isoler un comble aménageable : si la surface peut être aménagée, l’isolation du comble perdu se fait avec une laine souple en rouleaux que l’on pose directement sur le plancher par serrage des bords de chaque bande du rouleau. Dans le cas où le comble perdu est utilisé en tant que stockage ou lieu de vie, avant de poser le matériau isolant, placez un pare-vapeur sur tout le plancher ou le plafond, et prévoyez un plancher par-dessus l’isolation.

Privilégiez la qualité

Évitez à tout prix les économies et l’achat d’un matériau de mauvaise qualité. Assurez-vous de disposer d’assez de ressources financières avant d’entamer tous travaux d’isolation pour assurer sa pérennité. Choisissez des isolants de bonne qualité, conformes aux normes liées aux caractéristiques de performances et suivant les standards du crédit d’impôt sur la rénovation. Misez sur une main d’œuvre compétente sauf si vous êtes déjà familier avec la pose d’une isolation. Si vous négligez ces points pour économiser plus d’argent, l’isolant thermique risque d’être mal posé et n’aura servi à rien, engendrant plus de dépenses et de perte de temps pour une nouvelle pose. Outre cet effet négatif, votre décision se répercutera également sur la consommation énergétique de votre habitat, augmentant le chiffre sur votre facture énergétique.

Ventilez correctement vos combles perdus

Isoler des combles perdus reste primordiale, mais faites gaffe à l’effet « thermos ». Afin d’éviter tout inconfort thermique en période estivale, ne négligez pas la ventilation de vos combles, qu’ils soient non habitables ou aménagés. De fait, pendant l’été, la chaleur s’accumule sous les combles, même avec une bonne isolation thermique. Un bon système de ventilation placé dans les combles, à activer en soirée, fera descendre la température et rafraîchira les combles en journée.

Quels sont les travaux essentiels de plomberie pour sa maison ?
Que dit la réglementation à propos du ravalement de façade ?